RÉSOLUTIONS Téléconférence Internationale de la FISE : « L’impact du COVID-19 sur les droits des travailleurs à l’Éducation – Besoin immédiat de mesures de protection contre la pandémie pour les élèves et les enseignants »

2020_10_07_FISE-TELECONFERENCIA_RESOLUCIONES

RÉSOLUTIONS

Téléconférence Internationale de la FISE : « L’impact du COVID-19 sur les droits des travailleurs à l’Éducation – Besoin immédiat de mesures de protection contre la pandémie pour les élèves et les enseignants »

La téléconférence de la Fédération Internationale Syndicale de l’Énsegneiment, FISE, organisée par la section CNTE XVIII Michoacán-México et FISE, qui a eu lieu le 6 octobre 2020 avec des participants du Mexique, de l’Inde, du Brésil, du Panama, du Népal, des États-Unis, du Maroc, du Chili, de Grèce, d’Argentine, du Pérou, du Paraguay et de Galice sous le thème «L’impact du COVID-19 sur les droits des travailleurs de l’éducation – Besoin immédiat des mesures de protection contre la pandémie pour les élèves et les enseignants » ont adopté les résolutions suivantes:

Action coordonnée entre les syndicats de la FISE dans tous les pays pour :

  • Éducation publique, gratuite, universelle, lutte contre la privatisation de l’éducation à travers des plateformes virtuelles ou entreprises télévisuelles.
  • Nouvelles infrastructures, construction d’un plus grand nombre de salles de classe dans chaque école afin que chaque classe ait un maximum de 15 étudiants, des services de santé fonctionnels conditionnés aux besoins courants et qui ont un service d’eau potable, des cantines scolaires et des espaces de loisirs et des terrains de sports
  • Recrutement d’un plus grand nombre d’enseignants et du personnel de soutien et d’assistance à l’éducation, selon les besoins des élèves en petits groupes.
  • Embauche immédiate et permanente de personnel de santé pour chaque école, comme des médecins et infirmières scolaires, psychologues et nutritionnistes.
  • Mesures d’hygiène et de protection dans les écoles / universités, thermomètres infrarouges, gel antibactérien, arroseurs pour désinfection, serviettes désinfectantes, matériel d’hygiène, masques de protection, couvertures de bouche, cloisons pour les bureaux, savon et papier buvard pour les mains.
  • Internet gratuit et ouvert, mise à disposition du matériel nécessaire (ordinateur portable, tablettes, etc.) aux élèves et enseignants.
  • Défense de l’éducation publique, gratuite et de qualité qui corresponde socialement aux intérêts nationaux et populaires ;
  • Lutte stricte contre la dénationalisation de l’éducation promue par les capitaux étrangers – l’Éducation n’est pas une marchandise : contre la marchandisation de l’éducation.
  • Valorisation des professionnels de l’éducation et des services publics, l’éducation doit être humaniste et avec un enseignant présent, mais dans le cas d’enseignants qui ont un plus grand risque parce qu’ils souffrent des maladies dégénératives chroniques ou leur âge est avancé, qu’ils ne retournent pas en classe jusqu’à que les conditions sanitaires garantissent leur retour sans danger de contagion, préservant pleinement leur salaires et avantages sociaux.
  • Que la reprise des cours en classe n’ait lieu que dans une situation de pleine sécurité sanitaire, quand on a un contrôle efficace de la pandémie (taux de contagion) et une garantie des conditions efficaces de sécurité biologique, conformément aux directives de l’OMS qui se traduiront en protocoles efficaces, l’infrastructure nécessaire. Défendez la vie avant tout.
  • Des soins médicaux pour traiter toutes les maladies et urgences, à part de la création de nouveaux hôpitaux qui traitent uniquement le COVID 19.
  • Front commun des enseignants, des élèves et des parents pour revendiquer leurs droits

En outre, les participants ont souligné l’importance d’une communication plus étendue et plus fréquente entre les syndicats de FISE pour partager des informations et renforcer la solidarité internationaliste.

 

PROPOSITION DE PLAN D’ACTION COORDONNÉE ET ENGAGÉE DANS TOUS LES PAYS DU MONDE.

Tenant compte des résolutions précédentes et notant qu’en tant que partie intégrante de la Fédération Syndicale Mondiale et en particulier de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement, la proposition suivante se pose :

PLAN D’ACTION :

EN TOUT TEMPS, NOUS UTILISERONS DANS NOS AFFICHES, COUVERTURES ET DOCUMENTS LES LOGOS DE LA FSM ET DE LA FISE ENSEMBLE AVEC CEUX DE NOS PROPRES UNIONS ET CENTRES DE TRAVAILLEURS.

Début d’une première journée virtuelle de lutte débutant le jeudi 15 octobre avec la publication d’affiches et de vidéos sur tous nos réseaux sociaux, tels que Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp, ainsi que lors des réunions et cours virtuels revendiquant :

  1. a) « INTERNET GRATUIT ET OUVERT.
  2. b) “FOURNITURE IMMÉDIATE DE L’ÉQUIPEMENT NÉCESSAIRE (ORDINATEUR PORTABLE, TABLETTES ETC.) AUX ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS.”
  3. c) “CONTRE LA DENATIONALISATION DE L’EDUCATION, L’EDUCATION N’EST PAS UNE MARCHANISE”
  4. d) “CONSTRUCTION D’UN PLUS GRAND NOMBRE DE SALLES DE CLASSE DANS CHAQUE ÉCOLE POUR UN MAXIMUM DE 15 ÉTUDIANTS DANS CHAQUE SALLE DE CLASSE”.

Cette activité doit être pratiquée quotidiennement pendant une période de 15 jours.

Rapportez vos affiches directement au bureau de poste de la FSM et faites des publications en temps voulu.

  • Deuxième jour de combat virtuel commençant le 28 octobre avec les revendications suivantes :
  1. A) “REPRISE DES COURS EN CLASSE UNIQUEMENT QUAND IL Y A UNE SITUATION DE PLEINE SÉCURITÉ SANITAIRE”.
  2. B) LES ENSEIGNANTS EN CONDITION DE RISQUE NE DEVRAIENT PAS REVENIR AUX SALLES DE CLASSE JUSQU’À CE QUE LEUR RETOUR SOIT GARANTI SANS RISQUE DE CONTAGATION, EN GARDANT PLEINEMENT LEURS SALAIRES ET AVANTAGESDU TRAVAIL.
  3. C) ATTENTION MÉDICALE POUR TRAITER TOUTES LES MALADIES ET LES URGENCES ET EN PARTICULIER LA CRÉATION DE NOUVEAUX HÔPITAUX QUI SOIGNENT UNIQUEMENT LE COVID 19.

Cette activité doit être pratiquée quotidiennement pendant une période de 15 jours.

Rapportez vos affiches directement au bureau de poste de la FSM et faites des publications en temps voulu.

  • Conférence virtuelle continentale des syndicats de la FISE des pays africains francophones le 27 octobre à l’heure et à l’ordre du jour que nous déterminerons prochainement. Le temps alloué aux présentations doit être respecté invariablement, mettant fin aux participations n’occupant que les minutes qui sont accordées. Avant l’assemblée, les discours doivent être enregistrés et partagés par e-mail de la FSM, ceci afin de faciliter le travail des collègues qui nous soutiennent dans le travail de traduction. Des conférences virtuelles pour les autres régions se tiendront également au cours de la prochaine période (Amérique latine, Asie, Monde Arabe, Afrique anglophone).