RÉSOLUTIONS Téléconférence internationale de la FISE le 9 mars 2021

 

RÉSOLUTIONS

Téléconférence internationale de la FISE le 9 mars 2021

La Téléconférence de la Fédération Internationale des Syndicats de l’Enseignement, FISE, qui s’est tenue le 9 mars 2021 avec des participants du Mexique, de l’Inde, du Sri Lanka, du Sénégal, du Maroc, de la Grèce, du Népal, du Pakistan, du Liban, des États-Unis, de la Suisse, du Chili, de la France, de la Palestine, de Chypre, de Lituanie, de Zimbabwe et de l’Allemagne sur les thèmes “Les conséquences de la pandémie COVID-19 sur les enseignants et les étudiants, le travail précaire dans le secteur de l’éducation et la campagne de la FSM pour la libération de tous les enfants Palestiniens prisonniers des prisons israéliennes” a adopté les résolutions suivantes:

Action coordonnée entre les syndicats de la FISE dans tous les pays pour :

  1. La défense d’une éducation publique, gratuite et de qualité qui corresponde socialement aux intérêts nationaux et populaires, contre la privatisation de l’éducation.
  2. Recrutement massif d’enseignants et de personnel de soutien et d’assistance pédagogique, en fonction des besoins des étudiants en petits groupes.
  3. Fin aux licenciements et des conditions de travail précaires pour les enseignants et les professeurs, tous les éducateurs avec un emploi à plein temps, des contracts permanents, des salaires dignes. Tous les enseignants non payés doivent recevoir leur salaire. Non à l’évaluation des enseignants pour les objectifs du capital.
  4. Nouvelles écoles avec des salles de classe adéquates, maximum de 15 élèves par classe, zones de loisirs et terrains de sport, mesures d’hygiène et de protection dans les écoles pendant la pandémie.
  5. Internet gratuit et ouvert afin que chaque étudiant puisse suivre des cours en ligne, mise à disposition du matériel nécessaire (ordinateur portable, tablettes, etc.) aux étudiants et aux enseignants.
  6. La libération immédiate de tous les enfants prisonniers Palestiniens des prisons israéliennes, la protection et le respect de leurs droits. Les enfants doivent être à l’école, pas en prison!
  7. Organisation de réunions pour commémorer le 75ème anniversaire de la FSM par tous les syndicats affiliés à la FISE.

Aussi, les participants ont souligné l’importance de réunions plus fréquentes du FISE, une fois tous les trois mois, et que les syndicats envoient leurs nouvelles et leurs actions à la direction de la FISE.