Message de solidarité aux enseignants du Maroc

Solidarity Message to Teachers of Morocco

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement FISE, membre de la FSM, dénonce les violations flagrantes des droits des enseignants et la violence à leur encontre par le gouvernement du Maroc

Pour avoir organisé, en faveur d’une réforme de leur statut professionnel, des manifestations dans les rues de Rabat, qualifiées par le gouvernement de “rassemblements non autorisés” et de “violations de l’état d’urgence sanitaire”, 70 enseignants contractuels marocains ont été arrêtés et poursuivis par la cours de justice de Rabat (60 par la cours de première instance et 10 par la cours de deuxième instance), dont 44 enseignants ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis et une jeune enseignante a été jugée à 3 mois de prison ferme pour “outrage envers un corps constitué” parce qu’elle a osé dénoncer un harcèlement sexuel par les forces de l’ordre lors d’une manifestation d’enseignants contractuels.

La FISE dénonce la condamnation de ces enseignantes et enseignantes

La FISE soutient les luttes en cours des enseignants et des syndicats d’enseignants contre les interdictions du gouvernement marocain et défend leurs justes revendications. 115 milles enseignants et 4000 attachés pédagogiques d’administrations et sociaux ont été embauchés au Maroc de 2016 à 2021 au sein des académies régionales et ils revendiquent le statut de fonctionnaire de la fonction publique à part entière du ministère de l’Éducation Nationale du Préscolaire et du Sport et de mettre fin aux conditions précaires d’emploi.

Nous sommes à côté des enseignants et leur combat contre la violation des libertés syndicales, contre la maltraitance des femmes et de tous les groupes vulnérables. Nous soutenons la lutte pour les droits des enseignants et de tous les travailleurs.

LE SECRETARIAT