Archives de l’auteur : wftufise

Communiqué des dynamiques de la société civile: Le régime opte pour la répression pour se maintenir contre le peuple

Communiqué du Collectif de la dynamique de la société civile pour une sortie de crise pacifique

 “Le régime opte pour la répression pour se maintenir contre le peuple”.

Comme attendu, le coup de force s’est confirmé ce matin au niveau du Parlement, en désignant le président du conseil de la nation Bensalah au poste de chef de l’Etat en vue de l’organisation, par le même système, de l’élection présidentielle dans 90 jours, conformément à l’article 102 de la Constitution, le tout avec la bénédiction du chef de l’état-major des armées, qui a pourtant promis de respecter la volonté du peuple.

Nous, Collectif de la dynamique de la société civile, qui avons déjà fait une proposition de sortie de crise pacifique et alerté sur les risques de changement clanique au sein du système au détriment de la mobilisation historique du peuple algérien, réitérons notre position de rejet de toute transition au sein du système, pilotée exclusivement par les symboles de ce même système.

Tout en affirmant, une fois de plus, notre pleine adhésion au mouvement pour le changement, nous :

·         Dénonçons la répression de la marche des étudiants-es qui a eu lieu aujourd’hui à Alger et les tentations d’interdiction des manifestations publiques et pacifiques à Alger, et le harcèlement des militant-e-s pour le changement.

·         Tenons à prendre à témoin l’opinion contre toutes tentatives d’infiltration des agents du système pour faire dévier les marches de leur cadre pacifique et légitimer ainsi la répression ; aussi, nous mettons en garde contre toutes tentations d’interdiction ou de répression, et nous interpellons le pouvoir pour assurer la sécurité des marches – particulièrement à Alger.

·         Exprimons notre pleine adhésion à l’appel de la Confédération des Syndicats Algériens « CSA » pour la grève et la marche nationale à Alger le mercredi 10 avril 2019.

·         Appelons l’ensemble de la population à participer massivement aux marches pacifiques qui auront lieu ce vendredi 12 avril 2019, à l’échelle nationale.

·         Appelons la population à ne pas céder aux chants de la division et de la haine, à demeurer dans le strict cadre pacifique – seule voie qui a gagné jusque-là –, et à déjouer toutes les manœuvres du système.

·         Nous appelons l’ensemble des acteurs de la société civile, des partis politiques, des artistes, créateurs, intellectuels et toutes les franges de la société à s’organiser davantage, et à renforcer la cohésion du mouvement. Notre combat s’annonce long. Notre réponse sera la mobilisation, l’organisation et la solidarité. Ensemble, nous vaincrons.

Fait à Alger, le 09 avril 2019.

Les organisations signataires :

Lire la suite

Société civile pour une sortie de crise pacifique

Société civile pour une sortie de crise pacifique

Appel

Le mouvement populaire de contestation à travers tout le territoire national, porté par l’ensemble des catégories sociales de la société Algérienne, particulièrement sa jeunesse, est un événement majeur et sans précédent dans l’histoire poste indépendante de notre pays.

Cette contestation populaire, pacifique et solidaire, est une occasion historique pour notre peuple pour en finir d’une manière irréversible avec ce système autoritaire, basé sur l’injustice, la corruption, les fausses élections, les fausses institutions, la fermeture de tous les espaces de liberté, la Hogra, et la répression des droits fondamentaux des algériennes et algériens.

Le peuple, source du pouvoir et de la souveraineté nationale, s’est exprimé massivement en rejetant la candidature à un cinquième mandat du président sortant en violation de la Constitution, les élections du 18 avril 2019 et du système politique autoritaire dans sa globalité. Ce mouvement doit e poursuivre toujours dans un cadre pacifique et de s’organiser à travers des assemblées citoyennes partout où cela est possible.

Il est du devoir de tous ceux qui ont à cœur l’avenir de notre pays, d’œuvrer en vue de l’aboutissement à un compromis historique pour un changement démocratique apaisé du système en place.

Le compromis historique vers une transition démocratique est une nécessité inéluctable, vitale et urgente.

Le respect inconditionnel et sans réserve des droits de la personne humaine, des libertés fondamentales et de la volonté populaire, sont seuls préalables à ce compromis historique.

Nous, signataires de cet Appel, nous nous engageons à œuvrer et à contribuer pour la réussite d’une sortie de crise concertée et pacifique.

Alger le 11/03/2019

  • Les Signataires :
  • LADDH ( Benissad/Zahouane)
  • LADH
  • RAJ
  • DJAZAIROUNA
  • SOS DISPARUS
  • FARD
  • THARWA FADHMA N’SOUMER
  • Association TIMLILIT
  • CSVM-22 FEV
  • CLA
  • SATEF
  • SNAPEST
  • SNAPAP/CGATA
  • SOS BAB ELOUED

Lettre au Venezuela

Camarades dirigeants et membres de l’Union des enseignants de la République bolivarienne du Venezuela (SINAFOM)

Bonne salutation et pourtant, l’impérialisme américain n’a pas cessé de calomnier la République bolivarienne du Venezuela depuis le regretté Président camarade Hugo Chavez a pris la tête en elle, imposant le blocus économique sur elle pour l’adapter et de dicter sa politique à elle, de se désengager des mouvements de résistance , avec un plan permanent pour essayer de garder l’Amérique latine comme un «jardin arrière» pour les États-Unis, l’obéissance à elle, et d’entrer dans l’orbite de sa politique, sans oublier le premier objectif de mettre la main sur les biens de ces pays, y compris le pétrole du Venezuela.
La nouvelle agression américaine contre votre République est estampillée par le Président actuel des États-Unis, Donald Troombe, qui est connu pour ses positions agressives dans les mouvements de libération mondiale. Trope cherche à compenser l’échec de la politique des États-Unis en Europe, au Moyen-Orient, toute l’Asie et l’Afrique, en particulier en Irak, en Syrie et en Libye, d’imposer des sanctions aux personnes en menaçant leurs pays, tels que l’Arabie saoudite Les autres États du Golfe, la fabrication des mensonges et le masterminage des coups d’État dans les pays qui ne sont pas en orbite, comme il l’a fait au Brésil, comme il le fait dans la République bolivarienne du Venezuela, et la tentative de renverser le Président légitime camarade Nicholas Maduro. Cela fait partie de la politique américaine connue depuis la révolution cubaine, à travers le coup d’État chilien, le terrible “hiver de Santiago”, et tente de renverser le Nicaragua.
L’Union mondiale des enseignantes et des enseignants (FISE) déclare sa solidarité avec votre peuple et votre leadership, et nous sommes convaincus que les enseignants du Venezuela qui construisent un être humain dans leur patrie seront en première ligne pour défendre leur patrie, s’il y a une agression militaire des États-Unis Américain et son allié Colombie.
Camarades, nous avons une grande confiance en votre patriotisme, à vous et à travers vous à tous les enseignants du Venezuela bolivarien.
La lutte des peuples libres a vécu dans la défense de leurs pays.
Gloire et éternité aux martyrs justes.
Honte et honte de l’impérialisme américain.

Président de la Fédération internationale des enseignants (FISE) Dr. Hassan Ismail
Le 27-2-2019

Communiqué urgent suite à la répression de la manifestation pacifique qui a eu lieu à Alger

COMMUNIQUE URGENT

 Les Algériennes et les Algériens ont renoués avec la contestation et les manifestations populaires pacifiques en brisant le mur de la peur et bravant la menace en sortant par centaines de milliers dans toutes les villes du pays pour dénoncer le 5ème mandat et revendiquer le changement du système. 

Aujourd’hui, à l’appel du mouvement Mouwatana pour un rassemblement à Alger, malgré le caractère pacifique de la manifestation qui est un droit pourtant garanti dans la loi, le pouvoir algérien n’a pas hésité comme à l’accoutumée à user de la répression et de la violence envers les manifestants en utilisant les gaz lacrymogènes et en procédant à l’arrestation de centaine de personnes dirigeant-e-s du mouvement, avocats, journalistes, militants-es associatifs et citoyen-ne-s. 

Nous signataires de ce communiqué:

·         Saluons le degré de conscience et de retenue des algériennes et des algériens qui se sont exprimés d’une manière pacifique et organisée.

·         Dénonçons la répression des manifestations pacifiques, les arrestations arbitraires des manifestants et appellent à la libération des personnes arrêtées.

·         Mettons en garde le pouvoir sur les atteintes répétées à la liberté d’expression et de rassemblement et manifestations publiques.

·         Tenons comme seul responsable le pouvoir quant à tout dérapage suite au musellement des manifestants et les atteintes aux libertés individuelles et collectives. Le pouvoir est interpellé, il doit être à l’écoute et répondre aux doléances de la rue.

·         Exprimons notre soutien indéfectible aux mouvements populaires contre le 5ème mandat et pour un changement démocratique et pacifique pour l’avènement d’un état de droit, des libertés et de la justice sociale.

·         Appelons l’ensemble de forces vives, citoyennes et citoyennes à la vigilance et à s’impliquer dans la dynamique à organiser la solidarité et mettre en place des espaces de coordination et concertation citoyenne.

Signataires :

 Ø  RAJ

Ø  LADDH, Zehouane/Benissad

Ø   LADH

Ø  Tharwa N’Fadhma nSoumer

Ø  Djazairouna

Ø  SOS Disparus

Ø  ACDA

Liens pour plus d’informations:

https://www.tsa-algerie.com/marche-contre-le-5e-mandat-a-alger-il-y-avait-surtout-beaucoup-de-jeunes-revoltes/?fbclid=IwAR06wfWCgjjqj-nZEWCkpoSIZ9MhDZlF7V4SYer–RZXttEe1JsvpxSDibg

https://www.facebook.com/tsalgerie/videos/2256482341307765/UzpfSTE1NTM1MjI4NTg6MTAyMTg5NjY3NDQzOTAyNjY/

Communiqué de presse pour la réunion  de la FISE et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest

22 /2 /2019

Communiqué de presse pour la réunion  de la FISE et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest

Vendredi 22/2/2019 a eu lieu, au siège de PAME, la réunion de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement (FISE),  et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest, Ibrahim Hamadou.

La discussion développée concernait les combats menés par PAME contre  toute politique  hostile et défavorable infligée  à la classe ouvrière et aux enseignants plus spécifiquement. Aussi lors de la réunion a été abordé la question de l’état du mouvement syndical en Afrique de l’Ouest et à la République du Niger, pays d’origine de Ibrahim Hamadou.

La rencontre a pris fin avec l’accord de tous les participants de renforcer la solidarité entre les syndicats membres de la FISSE et l’engagement d’accélérer les efforts pour le développement des combats de classe.

LE SECRÉTARIAT