Archives mensuelles : février 2019

Lettre au Venezuela

Camarades dirigeants et membres de l’Union des enseignants de la République bolivarienne du Venezuela (SINAFOM)

Bonne salutation et pourtant, l’impérialisme américain n’a pas cessé de calomnier la République bolivarienne du Venezuela depuis le regretté Président camarade Hugo Chavez a pris la tête en elle, imposant le blocus économique sur elle pour l’adapter et de dicter sa politique à elle, de se désengager des mouvements de résistance , avec un plan permanent pour essayer de garder l’Amérique latine comme un «jardin arrière» pour les États-Unis, l’obéissance à elle, et d’entrer dans l’orbite de sa politique, sans oublier le premier objectif de mettre la main sur les biens de ces pays, y compris le pétrole du Venezuela.
La nouvelle agression américaine contre votre République est estampillée par le Président actuel des États-Unis, Donald Troombe, qui est connu pour ses positions agressives dans les mouvements de libération mondiale. Trope cherche à compenser l’échec de la politique des États-Unis en Europe, au Moyen-Orient, toute l’Asie et l’Afrique, en particulier en Irak, en Syrie et en Libye, d’imposer des sanctions aux personnes en menaçant leurs pays, tels que l’Arabie saoudite Les autres États du Golfe, la fabrication des mensonges et le masterminage des coups d’État dans les pays qui ne sont pas en orbite, comme il l’a fait au Brésil, comme il le fait dans la République bolivarienne du Venezuela, et la tentative de renverser le Président légitime camarade Nicholas Maduro. Cela fait partie de la politique américaine connue depuis la révolution cubaine, à travers le coup d’État chilien, le terrible “hiver de Santiago”, et tente de renverser le Nicaragua.
L’Union mondiale des enseignantes et des enseignants (FISE) déclare sa solidarité avec votre peuple et votre leadership, et nous sommes convaincus que les enseignants du Venezuela qui construisent un être humain dans leur patrie seront en première ligne pour défendre leur patrie, s’il y a une agression militaire des États-Unis Américain et son allié Colombie.
Camarades, nous avons une grande confiance en votre patriotisme, à vous et à travers vous à tous les enseignants du Venezuela bolivarien.
La lutte des peuples libres a vécu dans la défense de leurs pays.
Gloire et éternité aux martyrs justes.
Honte et honte de l’impérialisme américain.

Président de la Fédération internationale des enseignants (FISE) Dr. Hassan Ismail
Le 27-2-2019

Communiqué urgent suite à la répression de la manifestation pacifique qui a eu lieu à Alger

COMMUNIQUE URGENT

 Les Algériennes et les Algériens ont renoués avec la contestation et les manifestations populaires pacifiques en brisant le mur de la peur et bravant la menace en sortant par centaines de milliers dans toutes les villes du pays pour dénoncer le 5ème mandat et revendiquer le changement du système. 

Aujourd’hui, à l’appel du mouvement Mouwatana pour un rassemblement à Alger, malgré le caractère pacifique de la manifestation qui est un droit pourtant garanti dans la loi, le pouvoir algérien n’a pas hésité comme à l’accoutumée à user de la répression et de la violence envers les manifestants en utilisant les gaz lacrymogènes et en procédant à l’arrestation de centaine de personnes dirigeant-e-s du mouvement, avocats, journalistes, militants-es associatifs et citoyen-ne-s. 

Nous signataires de ce communiqué:

·         Saluons le degré de conscience et de retenue des algériennes et des algériens qui se sont exprimés d’une manière pacifique et organisée.

·         Dénonçons la répression des manifestations pacifiques, les arrestations arbitraires des manifestants et appellent à la libération des personnes arrêtées.

·         Mettons en garde le pouvoir sur les atteintes répétées à la liberté d’expression et de rassemblement et manifestations publiques.

·         Tenons comme seul responsable le pouvoir quant à tout dérapage suite au musellement des manifestants et les atteintes aux libertés individuelles et collectives. Le pouvoir est interpellé, il doit être à l’écoute et répondre aux doléances de la rue.

·         Exprimons notre soutien indéfectible aux mouvements populaires contre le 5ème mandat et pour un changement démocratique et pacifique pour l’avènement d’un état de droit, des libertés et de la justice sociale.

·         Appelons l’ensemble de forces vives, citoyennes et citoyennes à la vigilance et à s’impliquer dans la dynamique à organiser la solidarité et mettre en place des espaces de coordination et concertation citoyenne.

Signataires :

 Ø  RAJ

Ø  LADDH, Zehouane/Benissad

Ø   LADH

Ø  Tharwa N’Fadhma nSoumer

Ø  Djazairouna

Ø  SOS Disparus

Ø  ACDA

Liens pour plus d’informations:

https://www.tsa-algerie.com/marche-contre-le-5e-mandat-a-alger-il-y-avait-surtout-beaucoup-de-jeunes-revoltes/?fbclid=IwAR06wfWCgjjqj-nZEWCkpoSIZ9MhDZlF7V4SYer–RZXttEe1JsvpxSDibg

https://www.facebook.com/tsalgerie/videos/2256482341307765/UzpfSTE1NTM1MjI4NTg6MTAyMTg5NjY3NDQzOTAyNjY/

Communiqué de presse pour la réunion  de la FISE et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest

22 /2 /2019

Communiqué de presse pour la réunion  de la FISE et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest

Vendredi 22/2/2019 a eu lieu, au siège de PAME, la réunion de la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement (FISE),  et des enseignants de PAME avec le responsable de la FISE en Afrique de l’Ouest, Ibrahim Hamadou.

La discussion développée concernait les combats menés par PAME contre  toute politique  hostile et défavorable infligée  à la classe ouvrière et aux enseignants plus spécifiquement. Aussi lors de la réunion a été abordé la question de l’état du mouvement syndical en Afrique de l’Ouest et à la République du Niger, pays d’origine de Ibrahim Hamadou.

La rencontre a pris fin avec l’accord de tous les participants de renforcer la solidarité entre les syndicats membres de la FISSE et l’engagement d’accélérer les efforts pour le développement des combats de classe.

LE SECRÉTARIAT

FNE Maroc Enseignants: Greve-Marche 20 Février

 La Fédération Nationale de l’Enseignement FNE Maroc Tendance Démocratique:
Rejette “l’annexe du contrat” ​​dans le cadre du schéma contractuel désastreux;
Et appelle à une grève Nationale de l’éducation nationale et des administrations de l’enseignement supérieur et à une marche de protestation à Rabat le mercredi 20 février 2019 et à des formes de protestation dans des régions et / ou des provinces éloignées : Dakhla, Laayoun, Guelmim, Errachidia et Oujda;

Rabat le 15 février 2019

En plein milieu du mouvement croissant des protestations des travailleurs de l’éducation et de l’enseignement contre les projets de privatisation et de désassemblage de toutes les composantes de l’enseignement public, le gouvernement marocain et le ministère de l’éducation poursuivent leurs attaques contre les travailleurs de l’enseignement par le biais de mesures visant à restreindre les libertés syndicales, les déductions illégales des salaires des grévistes et l’absence systématique d’un véritable dialogue social débouchant sur des solutions équitables aux revendications et problèmes posés depuis des années. Et l’intrusion forcée de la soi-disant “annexe au contrat” ​​par les académies régionales en essayant de forcer les professeurs à les signer …

Le bureau national de la Fédération nationale de l’Enseignement FNE Tendance démocratique:

  1. Renouvelle son rejet du statut des académies, qui réglemente et légitime la précarité et l’obéissance au travail;
  2. Rejette la prétendue “annexe au contrat” ​​et la considère comme un cycle de démantèlement et de destruction des éléments du service public dans le secteur de l’éducation et de l’enseignement publics, et une victoire pour les recommandations du Fonds monétaire international et de ses alliés et contre l’obligation d’intégrer la fonction publique et de compromettre le fonctionnement du contrat,
  3. Condamne les méthodes de pression et d’intimidation pratiquées par des académies et des administrations régionales à l’encontre des professeurs obligés de signer le contrat de conformité;
  4. Renouvelle la position de la Fédération Nationale l’Enseignement FNE, qui rejette les projets du «Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique», en tant qu’organe officiel dont les décisions sont illégitimes, car elle cherche à tout prix la marchandisation de l’enseignement, et cible ce qui reste de sa gratuité, et imposer des contrats d’obéissance et à encourager la culture de marché, dans sa «vision stratégique 2015-2030 pour “réformer” le système d’éducation, de formation et de la recherche scientifique» a été ratifié à l’unanimité en 2015, ainsi que sa probation à l’unanimité du projet de loi-c dre en 2016 qui légalise cette vision;
  5. Appuie Les protestations organisées, par les coordinations nationles de differentes catégories des travailleurs de l’éducation, au cours du mois de février:

Lire la suite

Solidarité avec le peuple soudanais

Solidarité avec le peuple soudanais

Pendant près de deux mois, le peuple soudanais a organisé un soulèvement massif à travers le Soudan, en raison de l’injustice, des privations et de la domination.Le soulèvement était confronté à une répression hystérique qui transcendait toutes les frontières humaines. Les affrontements à ce jour ont abouti à 57 martyrs, dont six martyrs liquidés sous la torture dans des prisons, ainsi qu’à des milliers de blessés et à plus d’un millier de détenus.
Hier, une réunion de représentants des professions libérales et des enseignants a décidé de faire grève le 5 février 2019. Les écoles et les chemins de fer, ainsi que la plupart des hôpitaux, ont été approuvés. Les autorités soudanaises ont arrêté un certain nombre d’enseignants, notamment: Bashir Nayel, Ali Osman, Hiam Hamim, Hamza Hamid, le professeur Bashir, ainsi que d’autres personnes qui ne le savaient pas. Leurs noms Le plus horrible est peut-être que la police a jeté une enseignante enceinte dans sa voiture, ce qui a conduit ses collègues à se rattraper et à se jeter dans la voiture pour empêcher la torture,
Au Soudan, le Comité des enseignants avait annoncé l’arrestation de plusieurs enseignants parmi lesquels: Ammar Yousef, Abdul Khaliq al-Tayeb, Ahmed Rabie, Ahmed Yassin, Maawiya Abdel Razek, Nabil Abdel Wahab, Yassin Hassan, Ali Al-Obeid, Sami Al-Baqir et Hamdan Bulad. , Omar Babeker.
La Fédération des syndicats internationaux des enseignants (FISE) exprime sa solidarité avec le peuple soudanais et espère que ses syndicats d’enseignants affiliés lanceront une campagne de solidarité avec les enseignants du Soudan en faisant pression sur les ambassades du Soudan dans leur pays et en intervenant auprès des organisations internationales et des organisations humanitaires compétentes pour faire cesser le massacre. Exercé par l’autorité d’Omar al-Bashir contre le peuple soudanais et par la libération d’enseignants et d’autres détenus. Nous espérons également que la FSM lancera une vaste campagne de solidarité avec la population, les travailleurs et les enseignants du Soudan.
Vive la lutte du peuple soudanais et la gloire des martyrs.
Mardi 5 février 2019
Dr. Hassan Ismail Président de  La Fédération des syndicats internationaux des enseignants (FISE)