Archives mensuelles : octobre 2017

Message de soutien à la grève des enseignants en Hollande

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement (FISE), affiliée à la FSM, reste solidaire des  enseignants en Hollande qui la semaine dernière ont tenu une grève dans environ 7 000 écoles primaires du pays et des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à La Haye. Ils exigent des augmentations salariales dans leurs salaires et du recrutement pour réduire la lourde charge de travail et pour que les classes aient moins d’enfants. Le gouvernement a promis 500 millions d’euros de soutien financier, mais les syndicats (AOB, CNV, PO-raad) ont souligné que 900 millions d’euros de plus sont nécessaires pour les salaires et 500 millions d’euros pour l’embauche du personnel nécessaire, soit au total 1.4 milliards€.

JOURNÉE MONDIALE DES ENSEIGNANTS

 

 
L’éducateur est l’amant de l’excellence humaine qui, avec de l’amour et de la foi, voit dans les jeunes âmes la possibilité d’une meilleure humanité et se met pleinement au service de sa création, en trouvant la plus profonde satisfaction de son être.
Nous continuons dans le même chemin …

3 octobre 2017: Journée d’Action de la FSM pour les réfugiés et les immigrants

Une délégation de la FISE et de la FSM a visité un camp de réfugiés en Grèce et a été informé sur les problèmes d’éducation auxquels sont confrontés les élèves réfugiés de Syrie.

Ils ont distribué des balles et des cahiers aux enfants réfugiés et ont promis de continuer à souligner leurs problèmes et à renforcer la résistance aux causes qui engendrent des réfugiés et de l’immigration, à la résistance à l’impérialisme et à ceux qui le servent.

 

Dans les îles grecques les enseignants sont entassés dans des pièces coûteuses ou il faut dormir sur la plage !

       Une mobilisation de 70 syndicats d’enseignants du primaire pour les problèmes des milliers d’enseignants intérimaires, pour les besoins des écoles, a eu lieu dans les grandes villes de Grèce le vendredi 29/9/2017. Les enseignants ont souligné l’image réelle qu’ils rencontrent eux et les écoliers, alors que le mois de septembre se termine, dénonçant les mesures qui réduisent les droits à l’éducation, exigeant des conditions et des droits humains pour les milliers d’enseignants intérimaires qui traversent tout le pays depuis 16 ans, qui s’inquiètent de savoir quand et où ils seront employés.

La Délégation des Associations d’Enseignement Primaire et ELME a rencontré le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l’Éducation sans aucun engagement spécifique de sa part aux demandes de mobilisation. Les enseignants, les permanents et les intérimaires, à la fin de la protestation, ont appelé à l’organisation et à la poursuite de la lutte. La bannière du Secrétariat National des Enseignants du PAME a écrit : “Il n’y a pas de compromis avec les manques – les lacunes – le sous-financement. Des nominations permanentes massifs qui répondent à nos besoins. Nous ne mettons pas les droits éducatifs de nos enfants sur le « coupeur » du gouvernement et de l’UE”.