Archives mensuelles : janvier 2017

Pour l’éducation des enfants réfugiés en Grèce

Association des Enseignants de l’ Enseignement Primaire de la perfecture d’ Attique de l’Εst “SOCRATE”

http://syllogossocratis.gr/  mail: sokratis.syllogos@gmail.com      

prosfygop

23/01/17

Il est bien connu que parmi les milliers des déracinés, à cause des guerres impérialistes  et des interventions militaires dans le proche Orient, 22.000 sont des enfants, selon les éléments fournis par le gouvernement grec. Par conséquent, la question de l’éducation des enfants réfugiés et de leur soutient se révèle primordiale.

Le 19 Septembre 2016, le gouvernement, dans le but de faire bonne impression, a annoncé  la Création d’Espaces d’Accueil et d’Education des enfants réfugiés  (D.Y. E.P) ( ministère de l’éducation, ministère du développement, ministère de l’immigration et ministère de la santé). Le plan initial était de 800 classes dans 46 régions.

En fin de compte, ces espaces (D.Y.E.P.) ne s’adressent qu’à un tout petit nombre d’enfants. Les enfants concernés sont moins de 1.000. Aucun espace D.Y.E.P. n’est prévu pour les enfants de 4 à 6 ans en Grèce. Et pour les enfants de 13-15 ans ne vont fonctionner que 3-5 espaces D.Y.E.P.

Plusieurs problèmes se posent au sujet des immeubles scolaires au sein desquels les D.Y.E.P vont fonctionner. Le gouvernement grec n’a pas distribué aux municipalités les fonds nécessaires pour le nettoyage quotidien des écoles et pour l’alimentation des enfants.

On réclame :

  • Le fonctionnement immédiat de tous  les Espaces d’Accueil  et d’Education des enfants Réfugiés D.Y.E.P. (selon le plan initial), sous l’égide et la responsabilité exclusive de l’Etat, pour que tous les enfants puissent profiter de la démarche éducative. Ceci nécessite :
  1. que les D.Y.E.P. fonctionnent partout et que des mesures soient prises pour une intégration efficace des enfants dans l’Ecole Publique grecque.
  2. des programmes permanents de soutien, dans le cadre desquels les enfants sont occupés à des activités créatives, pendant les heures où ils ne sont pas à l’école ou dans les Espaces d’Accueil et d’Education D.Y.E.P. Ces programmes seront donnés dans les lieux d’habitation des enfants et sous la responsabilité du ministère de l’éducation,
  • Que le financement pour l’éducation des réfugiés soit pris en charge exclusivement par le ministère de l’éducation grecque, afin d’embaucher le personnel nécessaire pour équiper les espaces d’accueil D.Y.E.P. et les écoles. Cela présuppose que les diverses Organisations Non Gouvernementales (qui  essayent de tirer le maximum de profit de la situation) soient exclues du financement européen pour les réfugiés.
  • Que le ministère de la santé prenne immédiatement toutes les mesures nécessaires (des examens, des vaccins etc) pour que l’accès des tous les enfants à l’école publique  soit assuré.

Lire la suite

Un message de solidarité Guinéenne

19/1/2017

À:  MOUVEMENT SYNDICAL GUINEEN / UNITE D’AGTIONSYNDICALE

CGSL. COSATREG- UGTG-CGTG- CGFOG_UDTG- SIFOG- ULTG- UNTG

SAECCG

Un message de solidarité

 FISE, la Fédération Internationale Syndicale de l ‘Enseignement, membre de la FSM, vous envoie un message de solidarité et soutient votre lutte de grève dans la Fonction Publique Guinéenne.

On souhait du succès et du courage à votre lutte pour les droits de la classe ouvrière guinéenne.

Le secrétariat.

Le syndicalisme jaune et la social-dÉmocratie aident À la progression du fascisme

pension

Le lecteur peut considérer le titre de cette réflexion comme erroné.
Je suis désolé de dire que cela n’est pas vrai. L’activité du syndicalisme jaune et de la social-démocratie durant les dernières décennies démontre ce qui est dit dans la précédente phrase.
En tant que fondateur de beaucoup de collectifs syndicaux et syndicaliste vétéran, j’ai vérifié que le fascisme s’auto-félicite (en réalité, il y a travaillé auparavant afin d’en faire une réalité) chaque fois qu’un syndicat de classe, sous les agissements de ses dirigeants, se transforme en syndicat jaune.
La social-démocratie contribue à ce qui précède et de plus crée de la confusion idéologique ; ils se disent socialistes mais les dirigeants sont pro capitalistes, niant l’analyse marxiste de la réalité mondiale.
Les dirigeants socio-démocrates ont déjà démontré en 1949 leur soumission aux intérêts du capitalisme, en aidant à la création (à partir d’une petite partie de la FSM) de la CIOSL (aujourd’hui la CSI) pour se différencier de la majorité de la FSM et pour ne pas assumer les positions logiques et cohérentes (en lien avec les besoins de la classe ouvrière mondiale) anti-colonialistes et anti-impérialistes du syndicalisme de classe.
Il est approprié ici, pour qu’il n’y ait aucun mal entendu, de définir ce qu’est (pour moi, et je crois pour tous les affiliés à la FSM en général) un syndicat jaune.
Le syndicalisme jaune (l’interclassiste, celui qui se concentre sur la réalisation de Pactes Sociaux qui freinent la capacité de lutte des exploités, celui qui appuie la social-démocratie) est celui qui ne signale pas l’existence de la lutte des classes. Lire la suite

Non à la suppression des libertés et des droits syndicaux

03/01/17

   La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement, la FISE, membre de la FSM, défend les libertés et les droits syndicaux de tous les enseignants.
Elle dénonce l’escalade de l’autoritarisme et la persécution des syndicalistes, par le gouvernement de l’Algérie.
En Algérie les cas d’attaque contre ceux qui luttent se multiplient, comme le cas du Raoul Mellal, qui, pour qu’il soit puni, a été licencié et condamné pour son activité syndicale, mais aussi les cas des dizaines de syndicalistes qui sont systématiquement intimidés à cause de leurs luttes.
Le gouvernement cultive la peur que quiconque lutte, affronte le risque d’être jugé ou licencié. En même temps il affaiblit les syndicats par une nouvelle législation.
La FISE exige la suppression de tous les obstacles à leur activité et la restauration de tous les combattants persécutés.
Les droits syndicaux sont conquis par les luttes de la classe ouvrière du monde entier et on continue à les défendre.

Le Secrétariat