Archives mensuelles : mars 2016

Plus de 2800 marcheurs aujourd’hui dans la marche de la dignité

Comité national des enseignants contractuels et vacataires
Déclaration
Plus de 2800 marcheurs aujourd’hui dans la marche de la dignité

Commencé le 27 mars 2016 sous une chaleur suffocante, notre marche aujourd’hui 31 mars 2016 après quatre (04) jours se poursuit dans des conditions inhumaines, marqués par des dizaines d’évanouissements, des blessés dus aux enflures, chaque jours, des divorces et des évacuations aux urgences mais notre détermination augmente chaque jour vu l’augmentation du nombre de marcheurs venus des wilayas les plus lointaines pour atteindre environ au moment où nous rédigeons notre communiqué environ 2800 personnes.
Nous remercions l’hospitalité et l’aide des habitants des deux wilayas traversés à savoir Bejaïa et Bouira qui nous ont fait un accueil présidentiel indescriptible avec des enseignes d’encouragements comme si nous faisions un marathon pour représenter l’Algérie.
Nous souhaitons une guérison et un prompt rétablissement aux enseignants évacués en urgences.
Nous recevons chaque jour de nouveaux contractuels venus grossir le rang des marcheurs et d’autres seront à Alger pour décider de la suite à donner à notre marche de la dignité non pas seulement celle du contractuel ou de l’enseignant qui refusent la « Hogra » et l’ingratitude de la tutelle mais de tous.
Beaucoup parmi nous, participants à ce périple ne reprendront pas le troisième trimestre et renonceront pour toujours au métier si la tutelle persiste à tenir cette position de mépris devant cette dramatique marche qui a détruits des foyers car certaines femmes ont du abandonner leurs enfants pour défendre leurs droits.
Nous déplorons le silence et le mépris du ministère qui est responsable de cette situation de pourrissement. Lire la suite

UNE HISTOIRE HEROIQUE ECRITE PAR DES CONTRACTUELS, DES SYNDICATS PARTICIPANTS ET DES ASSOCIATIONS PRESENTES.

Hakem Bachir*

c1
Commencé le 27 mars 2016 aujourd’hui 31 mars 2016, des contractuel, des syndicats, des associations parmi eux un secrétaire général de syndicat ont décidé de parcourir plus de 236 km à pied de Béjaia à Alger pour réclamer la fin de la contractualisation dans l’enseignement, la fin de la précarisation du métier d’enseignant et l’intégration de tous les contractuels enseignants. Ils sont près de 2800, ils soignent en silence leurs blessures physiques et non morales aidés par des habitants des wilayas et communes qu’ils traversent, par des médecins volontaires et le croissant rouge algérien.

c2 Lire la suite

La marche des enseignants de la ville Bédjaia à Alger se poursuit vigoureusement

Nous saluons la marche de lutte des enseignants contractuels et vacataires initiée par la ville de Bédjaia le 27 Mars 2016 pour arriver à Alger. Chaque jour, plus de 1000 enseignants, y compris des femmes enceintes, marchent sans cesse, exigeant leur réintégration inconditionnelle.
FISE, la Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement, membre de la FSM, invite les syndicats d’enseignants à exprimer leur solidarité et leur soutien à la ” marche de dignité», comme il est appelé par le comité pédagogique des enseignants contractuels et le syndicat de CLA en Algérie.
La marche des enseignants à Alger a lieu quelques jours avant le début de la longue marche des chômeurs organisée par le Maire de Patras en Grèce avec PAME pour arriver à Athènes afin de protester contre le chômage.
La marche de la dignité des enseignants à Alger, la marche des chômeurs en Grèce, marquent un chemin de lutte, utile pour le mouvement syndical mondial.
Avec des salutations militantes.
Le secrétariat.

DECLARATION DU BUREAU NATIONAL DU CELA POUR LA DIGNITE DE L’ENSEIGNANT ET LA FIN DE LA PRECARITE DU METIER

cla-labelLes enseignants contractuels ne baissent pas les bras. Ils refusent d’être soumis aux épreuves du concours, au même titre que les autres secteurs de la fonction publiques( sante-collectivités locales-….) autres postulants, pour continuer à enseigner. Ils exigent d’être recrutés sans aucune condition. Ces enseignants se battent depuis plusieurs années pour leur intégration, pour défendre leur dignité et arrêter la précarisation du métier d’enseignant. Le CELA a accompagné depuis le début de leurs actions de sit-in, d’appel à l’intégration et de la marche pacifique de la dignité de Béjaia à Alger car leurs revendications sont aussi les nôtres.
Cette marche historique qui a vu la participation de plus de 1000 contractuels lesquels sont rejoints chaque jour qui passe par d’autres, parmi eux des femmes fières mariées, dans certains cas, enceintes, a commencé le 27 mars 2016 avec une halte à El-Kseur soit de 24,2 km, suivi d’une deuxième halte le 28 mars 2016 à Akbou soit de 38 km et qui se poursuivra jusqu’à Alger. Au moment où nous écrivons cette déclaration la marche se poursuit. Le Bureau National du CELA présent parmi des marcheurs fiers et dignes a noté avec stupéfaction et désolation, la ténacité de ces enseignants qui ne veulent pas lâcher malgré les évanouissements de certains hommes ou femmes malades, fatigués. Les scènes de chant et de solidarité entre ces marcheurs depuis le début et parfois des habitants qui leur amenaient des bouteilles d’eau pour encourager à continuer ce périple leurs remontent le moral et les poussent vers l’avant comme un seul homme. Le Bureau National du CELA suit sur le terrain ces évènements mais trouve ceci inhumain et indigne de la part des autorités qui ne réagissent pas positivement pour donner gain de cause à ces malheureux.
Le Bureau National du CELA, jusqu’à ce jour solidaire ne peut se taire et demande à ses bases dans toutes les wilayas de tenir leurs assemblées générales pour soutenir ces collègues qui ont exercé depuis plusieurs années à leurs côtés sans être intégrer et pour défendre l’un des principes du syndicat qui est non à la contractualisation et à la précarité de l’emploi, oui pour une école publique de qualité. Le Bureau National du CELA ne peut lancer seul une action plus solidaire et forte engageant toute sa structure sans consultation de sa base attend les résultats de celle-ci pour décider quel genre de protestation pendant ce troisième trimestre ils choisiront et par l’occasion nous lançons un appel à tous les syndicats et enseignants algériens d’être solidaires sur le terrain avec leurs collègues contractuels et de rejoindre la protestation, le CELA est prêt à unifier l’action avec les autres syndicats. Le Bureau National regrette le pourrissement qui a atteint l’éducation et qui met fin à une année calme et cela à cause de la négligence de la tutelle sur certains problèmes graves posés.
Le Bureau National du CELA lance un appel au Chef du Gouvernement et à Monsieur Le Président De La République pour mettre fin à cette situation décriée par tout le monde.

INFORMATION du 30 mars 2016 LA MARCHE DE LA DIGNITE SE POURSUIT

cla-label

Le Bureau National Du CELA et l’ensemble des participants à la marche de la dignité poursuivent leur périple vers Alger, malgré les fatigues, les évanouissements, les vomissements, les enflures au pied, l’incapacité de certaines femmes enceintes à poursuivre la marche et les évacuations de certains vers les hôpitaux les plus proches.
Aujourd’hui, mercredi 30 avril 2016, les marcheurs se dirigent vers Bouira en toute quiétude grâce à la mobilisation et les encouragements des habitants des régions par où est passée la marche.
Le Bureau National du CELA est surpris par la marque de sympathie et solidarité de cette population qui nous a garanti toute la sécurité et les tous les moyens pour poursuivre notre protestation.
Cette population est survoltée par le silence des autorités devant la lutte et la ténacité de ces jeunes pour leur intégrité.
Le Bureau National du CELA tient d’abord à saluer tous ceux qui participent à cette marche et à tous ceux qui apportent une aide de prés ou de loin à celle-ci.
Le Bureau National du CELA tient à remercier particulièrement la population de toute la wilaya de Béjaia et celle de Bouira qui a accueilli les bras ouverts tous les marcheurs de toutes les wilayas.
Le Bureau National du CELA note avec satisfaction aussi l’augmentation du nombre de marcheurs qui ne cesse de grandir puisque hier lors de troisième étape a atteint 2600 après avoir commencé par 1000 marcheurs.
Le CELA lance un appel à tous les syndicats de rejoindre cette marche qui est encore longue.
Enfin le CELA tient à remercier tous ceux qui lui ont adressé des messages de sympathie notamment toutes les associations algériennes et tous les syndicats maghrébins, arabes, européens.
Ci-joints des photos de certaines scènes dramatiques de cette marche.

a1 a2 a3 a5a4

DEUXIÈME JOUR DE MARCHE

b3 b4Plus de 1000 enseignants contractuels venus de plusieurs wilayas du pays ont repris tôt ce matin leur marche vers Alger pour exiger l’intégration sans concours et sans conditions de tous les enseignants contractuels et vacataires dans le secteur de l’Éducation nationale.

Selon nos sources, les « marcheurs » qui ont passé la nuit hier au téchnicum de la ville d’El-kseur, à 24 kilomètres du chef lieu de la wilaya de Bejaia, ont été approché par le directeur de l’éducation de la wilaya de Bejaia pour amorcer un dialogue avec la tutelle. Selon Idir Achour, secrétaire General du conseil des lycées d’Algérie, une délégation des contractuels sera reçue aujourd’hui, a partir 16 h par le ministère de l’éducation nationale et ce, pour discuter de la plate forme des contractuels de l’éducation. Au moment ou nous mettons sous presse, les contractuels de l’éducation sont arrivés dans la localité de Remila, à quelques kilomètres de Sidi Aich.

b1 b2