Archives mensuelles : juin 2015

Hors des écoles l’entreprise de Coca-Cola !

Jun/25/2015 

αρχείο λήψης (1)Au cours des dernières années, les entreprises envahissent  les écoles pour promouvoir leurs produits et pour cultiver “l’esprit d’entreprise” parmi les élèves, avec les bénédictions de l’UE et du Ministère de l’Éducation, qui cherche à réduire encore davantage les budgets destinés à  l’éducation.

Pour ces entreprises, les problèmes de l’éducation sont une bonne occasion d’affaires. Ils enseignent aux enfants à accepter les entreprises comme des bienfaiteurs de la société et occultent  le rôle des travailleurs, qui, sans leur propre labeur rien ne se produit.

imagesIls parlent à des jeunes élèves sur “l’esprit d’entreprise”, tandis que les petites entreprises de leurs parents sont sur le bord de la destruction.

Lorsque les entreprises  multinationales entrent dans les écoles, ils veulent avoir leur mot à dire même sur le contenu de l’éducation, un fait qui en Grèce n’a pas progressé comme ils le voulaient, grâce à l’intervention du mouvement de classe. Donc, tels programmes ont été empêchés dans de nombreuses municipalités, y compris celui de Coca-Cola, après des mobilisations des parents, des enseignants et des syndicats des travailleurs.

αρχείο λήψηςEn Grèce, à Thessalonique, en particulier, l’entreprise de Coca-Cola pour être transférée à la Bulgarie et avoir plus de profits, a licencié des milliers d’employés. Mais, les travailleurs licenciés de l’entreprise de coca cola sont à la fois les parents d’élèves dans les écoles dont elle se soucie supposément! Les travailleurs de l’usine de Coca-Cola à Thessalonique -laquelle, tandis que les chiffres de ses profits sont énormes, a été fermée et transférée à la Bulgarie- luttent forcement via la grève pour l’annulation de tous les licenciements et la réouverture de l’usine. Tous ensemble, avec les enseignants du mouvement de classe, ont réussi à annuler de nombreux programmes «éducatifs» et exiger du gouvernement qu’il

αρχείο λήψης (3)interdise l’entrée des entreprises aux écoles, qu’il fasse une loi qui interdit toute activité commerciale dans nos écoles.

Leur juste revendication

  • Hors des écoles l’entreprise de  Coca-Cola! 
  • Aucune entreprise dans les écoles! Que l’éducation soit exclusivement publique et gratuite pour tous

est une revendication de tout le mouvement de classe des enseignants qui est représenté par la Fédération Internationale  Syndicale de l’Enseignement (FISE), membre de la FSM.

LE SECRÉTARIAT  

 

 

 

Solidarité avec la FSM

Jun/17/2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Le Secrétariat de la Fédération Syndicale Mondiale de l’Enseignement, FISE, exprime sa vive protestation contre les méthodes illégales et autoritaires de la police d’Israël contre notre collègue et membre de la FSM, Alexandra Liberi, qui a été arrêtée à l’aéroport de Tel Aviv et puis expulsée.
Nous dénonçons l’action inacceptable du gouvernement de l’État d’Israël au détriment de la FSM.
Nous renforçons notre solidarité avec la lutte du peuple palestinien pour un État indépendant, contre l’occupation militaire d’Israël qui a le soutien du gouvernement américain, des gouvernements des pays de l’Europe et de l’OTAN.

LA SÉCRETAIRE

Communiqué de presse

Pame gia FISE

  Athènes, 11 juin, 2015

                                                Communiqué de presse 

En ce moment, des travailleurs de douzaines de syndicats, à la fois du secteur privé et public qui se rassemblent dans le PAME, ont occupé le ministère des finances grec; ils ont déployé une banderole géante sur la façade avec  les mots d’ordre suivants:

Nous avons versé assez de sang! Nous avons assez payé!

Peuple, prends en main la situation !

Bloque les nouvelles mesures et les incessants mémorandums!

Déjà plus de 700 syndicats et organisations sociales ont appelé à participer aux manifestations du PAME, cette après-midi dans toute la Grèce. Nous appelons les travailleurs, la jeunesse, les femmes, les retraités à participer massivement aux manifestations.

Photos: https://plus.google.com/+PamehellasGr/photos

Video: https://www.youtube.com/watch?v=_v_-GpsNuRk

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS

11/06/2015

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS

images (2)120 millions d’enfants dans le monde entier, âgés de 5 à 14 ans, travaillent, selon les données de l’OIT. Le rapport souligne que, ¨ sans distinction de sexe, les garçons et les filles de cet âge sont également vulnérables au travail forcé. La pauvreté et le manque de travail décent pour les adultes, ainsi que le manque de protection sociale et du garanti de l’accès à l’éducation pour tous les enfants, sont les principales causes de l’extrusion au travail “.

paidergLa Fédération Internationale Syndicale des l’Enseignement, FISE, membre de la Fédération Syndicale Mondiale, FSM, se félicite de la Journée mondiale contre le travail infantile et souligne que les principales causes pour lesquelles des millions d’enfants sont otages du travail des enfants et de l’exploitation, des milliards adultes sont en situation de pauvreté et de misère, sont les interventions impérialistes et les conséquences des embargos, blocages et les mesures adoptées à l’UE, l’OTAN et les gouvernements capitalistes.

16Le droit des enfants à l’éducation, la santé et le développement global restent un rêve lointain pour des millions d’enfants et il est relié directement aux problèmes vécus par la classe ouvrière mondiale. L’expérience montre que la législation favorable ne suffit pas pour les enfants, où la main-d’œuvre est le profit pour les employeurs et où le capitalisme crée de plus en plus de chômeurs.

FISE, à travers la Fédération Syndicale Mondiale, FSM, va continuer la lutte contre le travail des enfants, la lutte contre les interventions impérialistes, contre l’UE et l’OTAN. Lire la suite

Message de solidarité à camarade Miguel Guerra Castillo

Jun/11/2015

Message de solidarité  à camarade Miguel Guerra Castillo

Nous organisations affiliées a la FSM condamnons fermement les arrestations barbares des militants  du syndicat des enseignants survenues au Mexique qui luttent pour des causes nobles au profit des peuples et nous demandent sans conditions leurs libérations 
vive la justice sociale sans haine
vive la solidarité internationale
vive le camarade Miguel Guerra Castillo
salutations militantes

Issaka Abdou 

Président GOYE(Travail).
Secrétaire général du syndicat national des agriculteurs et assimilés du Niger.  
Secrétaire chargé des relations extérieures FSM-NIGER.
Membre du comité international de la jeunesse FSM (fédération syndicale mondiale).
Distingué de la Médaille du Travail de la République du Niger.

Allemagne: Le droit à la grève nous le gagnons, ce n’est pas donné

Jun/5/2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La FISE, la Fédération Internationale des Enseignants, membre de la Fédération Syndicale Mondiale, FSM, envoie ses salutations combatives aux grévistes qui travaillent aux crèches en Allemagne et qui continuent leur lutte vigoureusement.

streik11Dès 8 mai, 240000 employés dans les services sociaux et pédagogiques des municipalités font grève pour de meilleurs salaires et l’ajustement nécessaire des frais de rémunération à des tâches de plus en plus exigeants à remplir. Avec des démonstrations impressionnantes ils expriment leurs justes revendications.

streik3stuttgart.Bien qu’on ait dépensé € 360 000 000 pour le Sommet du G7, tandis que des allégements fiscaux aux grandes entreprises ont vidé les fonds municipaux, leurs demandes restent insatisfaites. Les enseignants de maternelle, les parents et les enfants se moquaient qu’il n’y a pas d’argent et les autorités ont menacé que si la grève est réussite, les pensions alimentaires vont augmenter. Il s’agit clairement d’une politique de classe qui impose la maximisation constante de profits, l’intensification, l’emploi loué sous-payé.
La FISE déclare sa solidarité avec les grévistes, puisque leur lutte est plus que juste. Lire la suite

Les blocages, les embargos et les sanctions imposés par les États-Unis, l’OTAN et l’UE touchent les droits des travailleurs.

pDSC00485-590x260

FISE a participé à la conférence organisée par la Fédération Mondiale des Syndicats (FSM) à Bruxelles, le 1 – 2 juin 2015, intitulée « Les blocages, les embargos et les sanctions imposés par les États-Unis, l’OTAN et l’UE touchent les droits des travailleurs. »

pDSC004471-590x260À la conférence ont assistés syndicats de 17 pays, parmi lesquels étaient Cuba, Venezuela, Grèce, Chypre, Ukraine, Serbie, Portugal et Brésil.
Après la fin de la conférence, la FSM a présenté une résolution au Secrétariat de l’UE, contre les opérations impérialistes et elle est engagée à nouvelles initiatives.