Archives mensuelles : mai 2014

TURQUIE Communiqué De Presse

La FISE exprime son indignation pour le crime patronale récent, qui a eu lieu dans un mine de charbon à la Somme de la Turquie Occidentale, qui avait comme résultat la mort des 201 ouvriers du moins, en même temps que des centaines d’ autres ouvriers demeurent captivés dans le mine.

L’entreprise «SOMA Komur Isletmeleri A.S.», la propriétaire du mine est responsable pour le crime, parce qu’elle n’a pas pris des mesures de sécurité nécessaires, et en plus, parce qu’ elle a augmenté l’utilisation des sous-traitants et la pression violente aux ouvriers afin qu’ils produisent le  plus produits possible sous des conditions de travail intolérables. Lire la suite

La FISE condamne les enlèvements de jeunes filles en Nigeria

nigeria girls

Le 7 mai 2014

Les syndicats des enseignants, qui sont des membres de la FISE doivent condamner les abductions des petites élèves par l’organisation islamique extrême «Boko Haram».

L’organisation islamique extrême « Boko Haram » (ca veut dire « l’éducation occidental est interdit ») essaient l’imposition violente de la loi islamique à tout le Nigeria et elle a pris toute la responsabilité pour l’abduction massive d’ environ 300 lycéennes.

Les abductions récentes ont commencé seulement une journée après l’attaque bombastique fatale de la même organisation contre un station de bus du capital, Abuja, l’après-midi du 1er de mai, avec des dizaines des jeunes travailleurs, qui attendaient pour les moyens du transport massifs pour aller a leur travail, comme des victimes. Il y à plusieurs telles attaques pendant la période précédant.
Les islamistes réalisent impitoyablement une série d’attaques avec les groupes les plus faibles (financièrement et en ce qui concerne les origines de classe) du peuple nigérien, c’est-à-dire les travailleurs, les immigrés et les élèves comme leurs victimes.
L’abduction des filles qui participent à un certain type d’éducation constitue un essai de violation des droits et des libertés pas seulement des femmes mais de tout le peuple nigérien.
Nous invitons les syndicats affiliés à la FISE à publier des résolutions de condamnation pour les abducteurs de ces filles et à demander leur libération immédiate.
Le gouvernement nigérien est responsable pour le fanatisme religieux qui s’évolue dans le pays. Egalement responsables sont les forces impériales, qui grandissent par le sang et la sueur des peuples pauvres et soumis à leur stratégies.
Nous invitons les enseignants à adopter une position en propageant la vérité scientifique, à continuer l’enseignement du respect à toutes les religions sans fanatisme ou haine.
L’enseignement doit servir l’évolution de l’homme et les besoins contemporains de la classe ouvrière et des couches populaires.
L’enseignement doit libérer la nouvelle génération et la conduire à la lutte pour l’abolition de toutes les formes d’esclavage et d’exploitation.

LE SECRETARIAT

fise-logo