FISE: contre le Travail des Enfants

12/6/2018

 12 juin : Journée Internationale contre le Travail des Enfants

Plus de 73 millions d’enfants dans le monde entier sont impliqués dans des travaux dangereux et près de la moitié des 218 millions d’enfants de 5 à 17 ans travaillent.

Selon les faits et chiffres de l’Organisation Internationale du Travail :

  • Dans le monde, 218 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent. Parmi eux, 152 millions sont victimes du travail des enfants ; Près de la moitié d’entre eux, soit 73 millions, travaillent dans des travaux dangereux pour des enfants.
  • En termes absolus, près de la moitié du travail des enfants (72,1 millions) se trouve en Afrique ; 62,1 millions en Asie et dans le Pacifique ; 10,7 millions dans l’Amérique ; 1,2 million dans les États Arabes et 5,5 millions en Europe et en Asie centrale.
  • En termes de prévalence, 1 enfant sur 5 en Afrique (19,6%) est en travail, tandis que la prévalence dans les autres régions est comprise entre 3% et 7%: 2,9% dans les États Arabes (1 enfant sur 35); 4,1% en Europe et en Asie Centrale (1 sur 25); 5,3% dans l’Amérique (1 sur 19) et 7,4% dans la région Asie et Pacifique (1 sur 14).
  • Près de la moitié des 152 millions d’enfants victimes du travail sont des enfants âgés de 5 à 11 ans.42 millions (28%) ont entre 12 et 14 ans ; et 37 millions (24%) ont entre 15 et 17 ans.
  • Le travail dangereux des enfants est le plus répandu chez les 15-17 ans. Néanmoins, jusqu’à un quart de tout travail dangereux des enfants (19 millions) est effectué par des enfants de moins de 12 ans.
  • Parmi les 152 millions d’enfants qui travaillent, 88 millions sont des garçons et 64 millions sont des filles.
  • 58% de tous les enfants qui travaillent et 62% de tous les enfants qui travaillent dans des conditions dangereuses sont des garçons. Les garçons semblent être confrontés à un plus grand risque de travail des enfants que les filles, mais cela peut aussi être le reflet d’une sous-déclaration du travail des filles, en particulier dans le travail des enfants domestiques.
  • Le travail des enfants est principalement concentré dans l’agriculture (71%), qui comprend la pêche, la sylviculture, l’élevage et l’aquaculture, et comprend à la fois l’agriculture de subsistance et l’agriculture commerciale ; 17% dans les Services ; et 12% dans le secteur Industriel, y compris l’exploitation minière.

Ces enfants travaillent dans les mines, les usines et maisons, ils sont exposés aux pesticides et aux autres substances toxiques, ils portent des charges lourdes ou ils travaillent de longues heures. Beaucoup d’eux souffrent des conséquences physiques et psychologiquespermanentes. Leur vie elle-même risque d’être mise en danger.

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement, la FISE, appelle les syndicats des enseignants, les syndicats ouvriers de classe à intensifier leur lutte pour l’abolition du travail des enfants. Renforcer la lutte contre les guerres impérialistes, contre le chômage et la pauvreté, contre l’exploitation de l’homme par l’homme. Ceci est la solution pour l’abolition du travail des enfants.

Les gouvernements qui soutiennent de différentes manières l’OTAN, l’UE, les multinationaleset les monopoles peuvent donner seulement de fausses promesses et des souhaits pour l’abolition du travail des enfants.

Les luttes de la FISE, les luttes des syndicats à travers la Fédération Syndicale Mondiale, la FSM, peuvent et doivent être intensifiées pour que les enfants de la classe ouvrière obtiennent la vie qu’ils méritent.

LE SECRÉTARIAT

 

FNE MAROC: activités, protestation, marche

Le Bureau National de la fédération Nationale de l’Enseignement – Tendance Démocratique (FNE MAROC) décide une série d’activités d’organisation, de formation et de protestation,
dont une marche de protestation nationale le jeudi 21 juin 2018 à Marrakech en marge du Forum International de la Fonction Publique organisé par l’ONU
sur le lien:

Marathon radiophonique à l’occasion du 70ème anniversaire de la “NAKBA” et de la résistance palestinienne

En guise de solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte pour son indépendance et contre l’occupation israélienne, la web radio du RAJ « Voix de jeunes » a participé à la journée internationale de Marathon radiophonique de 24 heures, organisée par la « Radio Free Palestine » pour commémorer le 70ème anniversaire de la « Nakba et de la résistance palestinienne 1948 ».
Il s’agit d’une émission internationale de 24 heures, diffusée le mardi 15 mai, réunissant des dizaines de radios et de producteurs sur les 5 continents, produite par Radio Free Palestine où la web radio du RAJ a enregistré et a diffusé plusieurs émissions entre entretiens, reportages et déclarations notamment avec des représentants des palestiniens en Algérie, des militants et des représentants des organisations de la société civile et partis politiques algériens dont vous trouverez ci-dessous le lien pour écouter ces émissions.
Cette date importante dans l’histoire de la lutte des palestiniens pour leur indépendance est commémorée dans un contexte national, régional et international particulier, marqué par la violence farouche de Israël sur les palestiniens civils et sans armes faisant des dizaines de morts tués par balles et des milliers de blessés sous le regard directe du monde entier notamment les gouvernements de la région dont leurs soutien habituel de forme est destiné uniquement à la consommation interne.
En plus le silence complice de l’opinion internationale et les gouvernements dites « arabe et musulmans », les États Unis d’Amérique ont reconnu la ville sainte « Alquds » comme capitale d’Israël à travers le transfert de son ambassade à Jérusalem.
En cette journée symbolique, nous tenons à réitérer notre solidarité et notre soutien indéfectible au peuple palestinien dans sa lutte pour sa liberté et son indépendance, et nous saluons la détermination et la résistance permanente des palestiniennes et palestiniens face à la répression sanglante d’Israël et face au silence complice de l’opinion internationale.
Aussi, nous tenons à remercier au nom du RAJ et au nom de toute l’équipe de la radio tous ceux et celles qui ont contribué de prés au de loin pour réussir cette journée radiophonique en hommage au combat des palestiniens et palestiniennes pour leurs liberté et l’indépendance du la Palestine.
Lien du site de la webradio du RAJ pour écouter les émissions:
Lien du site de la radio Free Palestine
N’hésitez pas à suivre la web radio du RAJ, une radio libre pour une parole libre, ainsi que l’actualité de l’association sur les liens suivants.
Cordialement
P/RAJ

Lire la suite

FISE condamne l’arrestation du jeune Palestinien Waed Tamimi par les forces spéciales israéliennes

10 mai 2018

Communiqué de Presse

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement(FISE), affiliée à la FSM, dénonce les actes de barbarie commis par  l’Etat d’Israël.  Cet Etat« assassin » arrête et emprisonne des jeunes élèves parce qu’ils défendent leurs maisons.

Jeudi 10 Mai, les forces spéciales israéliennes ont envahi la maison de la famille Tamimi, dans le village Nabi Saleh en Palestine, et arrêté Waed Tamimi, âgé de 18 ans. Waed est le frère âgé de Ahed Tamimi (17 ans) laquelle reste détenue  avec sa mère dans les prisons israéliennes.

L’Etat « assassin » d’Israël s’enhardit, bénéficié du support offert par les ÉtatsUnis et d’autres pays impérialistes, et intensifie la violence et l’autorité exercée sur le peuple héroïque de Palestine. L’État d’Israël  arrête et emprisonne des enfants, des élèves, des étudiants, des combattants qui défendent leur terre.

FISE reste solidaire du peuple palestinien qui combat pour la création de son État indépendant et souverain, dans les frontières de 1967, ayant pour capitale Jérusalem de l’Est. Nous demandons la mise en liberté immédiate des détenus Palestiniens pour des raisons politiques et des membres des la famille Tamimi.

Le Secrétariat

 

COMMUNIQUÉ FSM 9 MAI: Vive l’ Épopée du 9 Mai! 

08 May 2018

Le 9 mai 1945, à Berlin occupé par l’Armée Rouge, les nazis signent leur capitulation devant l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, mettant fin à la Seconde Guerre Mondiale ou à la Grande Guerre Patriotique.

Le 22 juin 1941, les nazis ont envahi les frontières soviétiques et sont arrivés aux portes de Moscou mobilisant environ 4,5 millions de soldats avec l’appui de 600 000 véhicules, 750 000 chevaux et environ 2 700 avions (plus de la moitié des forces aériennes allemandes). Forcée de battre en retraite à cause de la résistance, la nouvelle stratégie nazie visait à prendre le contrôle de Stalingrad, où a commencé en juillet 1942 la bataille la plus cruelle et la plus violente de toute la guerre.

L’Armée Rouge et le peuple armé ont résisté à la conquête de chaque bloc, de chaque rue, de chaque maison, de chaque pièce. Des milices ouvrières ont été formées. Une des étapes de cette lutte héroïque a été l’usine de tracteurs où les ouvriers se sont lancés dans la lutte contre les troupes d’invasion lourdement armées. Le 2 février 1943, Stalingrad a été libéré.

Lorsque l’Armée rouge avançait déjà dans la capitale de l’État nazi, Hitler se suicide, le 30 avril et, le 9 mai 1945, les Allemands acceptent la capitulation devant les Soviétiques.

Il s’agit d’une victoire stratégique et décisive pour l’avenir de l’humanité. Il a modifié la corrélation globale des forces en faveur des travailleurs et des peuples et a stimulé les mouvements de libération nationale et la décolonisation. C’est sur cette base historique que, le 3 octobre 1945, la Fédération syndicale mondiale a été fondée.

Cependant, 73 ans après cette date, la menace d’une nouvelle guerre mondiale plane sur les relations internationales. L’impérialisme américain et ses alliés de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) encouragent des conflits qui menacent sérieusement la paix mondiale et font croître, sous des formes anciennes et nouvelles, le fascisme et l’intolérance.

La FSM salue l’anniversaire de cette épopée en réaffirmant son engagement pour la défense de la paix mondiale, des droits des peuples, en particulier de la classe  ouvrière, tout en étant convaincue de la perspective socialiste comme futur de l’humanité.

Vive le 9 mai 1945, jour de la victoire de l’Union Soviétique contre le nazisme et le fascisme!

Ces serviteurs de l’exploitation et de l’impérialisme qui, de nos jours, essayent de réécrire les faits historiques sur des calomnies et des mensonges doivent échouer.

Révérence éternelle pour les millions de soldats, pour les hommes et les femmes qui sont tombés sur cette mission pour l’Humanité!

Le Secrétariat

Message de solidarité aux enseignants  de Colombie

06/05/2018

Message de solidarité aux enseignants  de Colombie

La Fédération colombienne des travailleurs de l’Education (FECODE) a annoncé une grève dynamique pour le 9 et 10 Mai 2018. En même temps, les syndicats prennent des initiatives de conférences et d’interventions artistiques et culturelles, dans le but d’informer le public.

Le gouvernement a drastiquement réduit le budget de l’éducation. Le sous – financement a conduit à la dégradation de l’éducation publique, le manque du personnel enseignant, la décadence du système de santé et de la sécurité sociale. Les syndicats sont contraints de signer des contrats de travail qui prévoient une grande baisse de salaires.

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement(FISE), affiliée à la FSM, représente le mouvement de classe chez les enseignants et exprime sa solidarité  à la Fédération colombienne des travailleurs de l’Education (FECODE). Le combat des enseignants, qui revendiquent de meilleurs salaires et plus de moyens pour une éducation publique laquelle répond aux besoins des enfants de la classe ouvrière, concerne tous les ouvriers. Les  enseignants, en se joignant aux syndicats ouvriers et en se liant  avec les parents et les élèves, peuvent renforcer leur lutte contre la politique d’appauvrissement de l’école publique.

Nous saluons votre combat

LE SECRÉTARIAT

 

Message de solidarité aux enseignants  d’ Arizona

03/05/2018

Message de solidarité aux enseignants  d’ Arizona

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement(FISE), affiliée à la FSM, reste solidaire des enseignants d’Arizona (ESPs), qui luttent afin d’améliorer les conditions dégradées dans les écoles publiques  et les universités d’Arizona. Les enseignants mobilisés sont dirigés et soutenus  par le Syndicat de l’Association d’Education d’Arizona ( AEA) en collaboration avec les Enseignants Unis d’Arizona (AEU).

Les enseignants d’Arizona ont fait face à certaines des pires réductions de salaire (les salaires actuels des enseignants sont comparables à ce que les enseignants gagnaient il y a près de 40 ans !!!) et des déficits budgétaires dans le pays. Après la crise économique de 2008 jusqu’à 2015 le taux de financement par élève de l’Arizona a été réduit plus que dans tout autre Etat, en baisse de 36,6 %. L’état de délabrement des établissements scolaires, notamment des fuites d’eau au niveau des plafonds, des tableaux troués, des écoles sans chauffage, sans électricité, des manuels scolaires en piteux état, édités il y a 25 ans, des classes scolaires de 48 élèves, le manque du personnel enseignant  sont les conséquences du sous-financement des écoles. Dans quelques districts, des écoles n’ouvrent que quelques jours par semaine, par manque de financement.

La FISE salue la décision des enseignants  de renforcer leur combat en se joignant aux syndicats des enseignants d’Arizona et en formant un front uni avec les parents et les étudiants afin de revendiquer un meilleur financement pour l’éducation publique.

La Fédération Internationale Syndicale de l’Enseignement(FISE) exprime son soutien au combat des enseignants d’Arizona  pour :

  •  le droit de tout enfant d’avoir accès à une éducation moderne, publique et gratuite 
  • une éducation qui répond aux besoins de la classe ouvrière 
  • un système éducatif qui satisfait et les droits des enseignants 

LE SECRÉTARIAT