FISE condamne le massacre des immigrés à Melilla, au Maroc

28/06/2022

COMMUNIQUE DE PRESSE

 FISE condamne le massacre des immigrés à Melilla, au Maroc

La FISE, la Fédération Internationale des Syndicale de l’Enseignement, membre affilié à la FSM, condamne fermement le crime moderne barbare et inhumain de l’impérialisme soit-dit “progressiste” de l’Europe, à Melilla, à la frontière hispano-marocaine.

Les mêmes forces qui, pendant des siècles, ont pillé les richesses des pays africains et exploité ses peuples comme des esclaves, tuent aujourd’hui des centaines de personnes déracinées par transmission directe de sang-froid.

L’UE et les gouvernements qui réduisent les salaires des travailleurs européens, imposent des politiques antipopulaires barbares, persécutent ceux qui résistent et attaquent les droits démocratiques et syndicaux dans leur propre pays, tentent également de cibler les pauvres et les opprimés d’autres pays, et cultivent le racisme pour cacher leurs politiques anti-ouvrières brutales.

Le moment du crime à Melilla et les déclarations cyniques du soi-disant Premier ministre “progressiste” d’Espagne lors du sommet de l’OTAN à Madrid, est un rappel supplémentaire du rôle de l’OTAN dans la “protection du peuple”. Une autre page du Livre Noir sur les crimes de l’impérialisme européen contre les peuples.

La classe ouvrière du monde n’est pas divisée par les frontières, la couleur, la religion, le sexe ou la race. Les enseignants et les syndicats d’enseignants du monde entier, nous sommes unis par la lutte commune contre la pauvreté, le chômage et le déracinement. La lutte commune contre le système qui engendre la pauvreté et la guerre.

La FISE soutient la lutte commune de tous les travailleurs contre le système impérialiste barbare.

LE SECRETARIAT